Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 19:31
                                          L'ABSTENTION ET LES ANOCRATIES      
                                          -ce système n'est pas le seul possible-

Les régimes politiques depuis la fin de la deuxième guerre mondiale peuvent être en général divisés en trois groupes :
 
1.les démocraties majoritaires indirecte( démocratie libérale),qui n’entrent presque jamais en guerre entre elles,et qui, vu qu’elles disposent des structures et procédures politiques pour répondre aux griefs permet de résoudre les conflits internes qui peuvent se produire pacifiquement,c'est un État qui suppose,entre autres,la liberté d’expression avec un chef de l’exécutif librement élu soumis à d’importants freins et contrepoids.
 
 
2.Les autocraties (dictatures),qui ont tendance à réprimer impitoyablement toute dissension ou insurrection,et qui connaissent elles aussi relativement peu de conflits armés ou graves,elles suppriment ou limitent fortement la participation politique qui échoi à chaque citoyen,ce régime choisit le chef de l’exécutif à partir de l’élite politique et dispose de peu ou pas de contrôles législatifs ou judiciaires.
 
Malgré leurs différences fondamentales, ces deux systèmes de gouvernance sont perçus comme étant comparables en tant que sources de stabilité et d’efficacité dans le maintien de l’ordre social
 
3.Les anocraties qui ne sont ni totalement démocratiques ni totalement autoritaires et peut-être une transition de l’une à l’autre donc une synthèse momentanée de deux régime politique opposé(démocratie/dictature)mêlé de manière chaotique.Ces régimes sont le théâtre de la plupart des conflits,ce qui fait de ces Etats les plus exposés à l'instabilité politique,aux conflits armés,aux attaques terroristes et aux crises internationales.La pauvreté extrême leur est également étroitement liée(conflits internes graves ou guerres civiles) dans une telle situation,le gouvernement politiquement sera très probablement faible,peu démocratique,incompétent,et incapable de s’opposer à l’escalade de la colère de la part des éléments rebelles,quand il ne la provoquera pas par sa propre maladresse.
 
Le déclin ou la mauvaise distribution des revenus créent un réservoir de jeunes personnes sans ressources et révoltées dans lequel,par l'exploitation des ressources ou par le jeu de la mondialisation,peut puiser à bon compte les systèmes démocratiques et autocratiques qui ont besoin d'élever économiquement et socialement leurs citoyens pour se maintenir.Car un revenu par habitant plus élevé a tendance à impliquer un État fort,ce qui signifie davantage de ressources pour écraser des rebellions interne par la violence ou résoudre par le consensus les griefs qui les motivent.
 
L’émergence et surtout la viabilité de la démocratie dans un pays donné dépend largement de sa richesse économique. Une des études suggère que la démocratie a de fortes chances de perdurer lorsque le pays a un produit intérieur brut (PIB) par habitant d’au moins $6.000, et qu’elle a de faibles chances de survie lorsque le PIB par habitant est moins que $1.500.
 
Le PIB par habitant de la Tunisie est actuellement de l’ordre de $4,160, assez proche de celui de la Thaïlande, qui est perçue comme un pays œuvrant en permanence à stabiliser son système politique,la Malaisie ($ 7.755) ou de la Turquie ($ 10.207) qui semblent avoir retrouvé une certaine stabilité politique et sociale tout en étant démocratiques.Pour La Belgique la somme s'élève a $36.600 par habitant. 
 
L’Afrique subsaharienne,le Moyen-Orient & l’Afrique du Nord,et l’Asie centrale et méridionale ont tous une proportion élevée d’anocraties. En 2005,45 des 59 conflits armés dans le monde se produisaient dans ces régions.
 
En 2005 on comptais sur 191 Etats : 88 démocraties,29 régimes autoritaires et 44 régimes mixtes (nombre qui a presque triplé depuis 1985 passant de 16 à 44).Une anocratie subi un changement de régime majeur moins de cinq ans après avoir été instituer.
 
Les analyses historiques montrent également que les anocraties ont trois fois plus de risques que les démocraties de faire marche arrière et de retourner à un régime autocratique.  

Sept anocraties sur dix subissent le même sort dans un délai de dix ans
En 1975, seuls 26 % des pays étaient démocratiques. En 2005,ce chiffre s’élevait à 58 %
 

            - tout système politique actuel est donc socialement anocratique -
 
Si nous voulons analyser le terme "anocratie" selon la vision dominante et dirigeante en place et qui explique ou nous fait croire que nos régimes politiques dit avancé ne seraient pas ou plus réformable,donc non évolutif, puisque toujours selon cette même vision elles seraient aboutie.Le mouvement abstentionniste et progressiste émet lui aussi une théorie sur notre système politique actuel que nous appelons tous démocratie et cela qu'elle soit parlementaire ou représentative.
 
Si certains pensent que le système dans lequel nous évoluons tous n'en est pas ou plus une ils ne sont pas loin d'être dans la vérité.En réalité nous n'avons jamais été dans des démocraties mais dans des anocraties c'est à dire des régimes politiques instables et en transitions qui changent à chaque fois qu'une communauté à part entière réclame ces droits mais surtout ses égalités  politique,civique et économique,ce qui a donné d'ailleur des idéologies,dont certaines sont appelé lutte sociale ou de classe,comme l'humanisme,le communisme,le féminisme,le socialisme,l'écologisme et bien d'autre méconnue,c'est pour cela que depuis Athénes les régimes politique se suivent mais ne se ressemble pas.
 
La démocratie en tant que tel est le produit finit,la fin du chemin de ces anocraties succéssives,une structure organisationnelle ou chaque communauté y auraient de droit sa place.Certes même si nous n'en somme pas encore la,une étape importante est entrain de s'effectuer ou l'utilisation de sa citoyenneté par son implication et sa pression sur les structure politique d'Etat n'a jamais été faite comme au par avant dans l'histoire lente et longue de la démocratie(démocratie participative et direct,communauté citoyenne,groupe de pression civique,nouveaux mouvement sociaux,...).Si dans nos régions occidentales et à travers les régimes politique qui ont abouti au vote pour tous,elle change par le nombre grandissant de ces communautés citoyennes libre et indépendante de tout partis c'est parce que ces citoyens ont évolué puisque ce n'est plus par la force qu'ils tentent le changement,mais par la participation et à la revendication à sa solution et démontre ainsi,eux aussi,lutter contre le malaise de l’envie et du repli.
 
Par analyse,il est à constater que les anocratie sont,comme le capitalisme, cyclique et surement liée entre elles en tant que résultante puisqu'elles change ou s'adapte en temps de crise : anocratie,révolution,dictature - anocratie, révolution,dictature.A chaque cycle terminé l'anocratie évolue vers un système démocratique plus ouvert que le précédent,il faut comprendre que la révolution,violente ou non,n'est l'oeuvre qu'une portion du peuple et pas de lui-même tout entier et que la dictature fonctionne,elle aussi,ainsi.
 
L'anocratie,ou plus communément appelé démocratie,est un temps de paix par l'adhésion d'une majorité de citoyen au système proposé et qui ne peut puiser sa force pour sa survie que par ses contre-pouvoir,qui se mettent naturellement en place,dans un nouveau modèle de société
 
 
 
exemple: -révolution industrielle            = marxisme
                  -révolution néoliberalisme     = abstentionnisme
                  -révolution mondialiste           = altermondialisme
 
 
Il convient,dés lors,d'admettre que dans l'histoire des cycles anocratiques l'abstention et les votes sanctions (blanc et nul)deviennent la dernière pièce sociale manquantes au puzzle démocratique et sûrement la fin du cycle de l'anocraties actuelle.
                   
                      


Partager cet article

Repost 0
Published by l'absent au vote
commenter cet article

commentaires